Conférenciers invités

 

Apprendre et faire apprendre des compétences interactionnelles en contexte éducatif

Laurent Filliettaz, Université de Genève

Cette conférence portera sur un domaine empirique particulier, celui de la formation initiale des éducatrices et des éducateurs de l’enfance. Même s’il ne relève pas directement du champ de l’enseignement des langues étrangères, ce domaine n’est pas étranger à la problématique du langage, dans ses dimensions d’appropriation et d’apprentissage par des publics spécifiques. A partir de données empiriques audio-vidéo documentant l’animation d’un jeu de cartes impliquant de jeunes enfants par une étudiante stagiaire, en présence de sa référente formatrice, nous proposons d’étudier comment certains traits de la compétence d’interaction peuvent constituer à la fois un enjeu d’appropriation par les enfants et un objet de formation professionnelle pour l’éducatrice en formation. Cette démarche nous permettra de porter un regard élargi sur la problématique des interactions multimodales en contexte d’apprentissage des langues, dans lequel le langage n’est pas envisagé seulement comme un contenu à transmettre mais comme un ensemble de compétences à mettre en œuvre permettant d’interagir de manière légitime et adéquate dans des contextes d’action particuliers. Ce sont les conditions de mise en visibilité de ces compétences d’interaction qui retiendront notre attention, à la fois sur le plan éducatif et sur celui de la formation professionnelle des éducatrices et des éducateurs.

LFLaurent Filliettaz est professeur associé à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève dans le domaine « Formation des adultes, langage et travail ». Linguiste de formation, il dirige l’équipe Interaction & Formation au sein du Laboratoire Recherche, Intervention, Formation et Travail (RIFT). Ses domaines de recherche incluent les méthodes d’analyse du discours et des interactions verbales, l’étude des rapports entre langage et travail et les processus d’apprentissage et de formation dans le domaine de la formation professionnelle initiale, supérieure et continue. Les travaux qu’il conduit viennent alimenter des dispositifs d’enseignement et de formation à l’intention des formateurs d’adultes et des formateurs de l’enseignement professionnel.

  -------------------------------------------------

La multimodalité dans les interactions pédagogiques

Nicolas Guichon, Laboratoire ICAR – Université Lyon 2


La notion de multimodalité a depuis quelques années pris un relief particulier dans le domaine de la didactique des langues, en particulier lorsqu’il s’agit d’examiner les interactions pédagogiques en présentiel ou en ligne (Jewitt, 2009 ; Kress and Van Leuwen, 2001). On peut faire l’hypothèse que l’essor des technologies a non seulement renouvelé l’intérêt apporté à la multimodalité dans le domaine de l’apprentissage des langues mais a contribué à fournir un certain nombre d’outils pour l’étudier.

Cette conférence donnera l’occasion d’aborder un certain nombre de questions : comment définir la multimodalité et  apprécier son potentiel pour l’apprentissage d’une langue ? Quel est le coût cognitif pour les apprenants pour faire face à la multimodalité et quelle « compétence multimodale » cela requiert-il ? Quel est l’intérêt de développer une compétence sémio-pédagogique chez les enseignants en les amenant à prendre conscience des ressources multimodales à leur disposition?

J’appuierai mon propos sur un corpus multimodal complexe en cours de constitution (Wigham et al., 2014), ce qui donnera l’opportunité à la fois d’aborder les aspects méthodologiques relatifs à l’étude de la multimodalité et d’examiner les NGentrées pertinentes pour la recherche en didactique des langues.

Nicolas Guichon est professeur des universités en sciences du langage à l'université Lyon 2 et il appartient au laboratoire Icar (Interactions Corpus Apprentissage Représentations). Ses recherches portent sur l'apprentissage des langues médiatisé par les technologies et sur l'appropriation des outils numériques par les enseignants et les apprenants.

 -------------------------------------------------

 

Le geste pédagogique dans l’interaction exolingue : de la baguette de chef d’orchestre à la béquille linguistique

Marion Tellier, Aix-Marseille Université, CNRS, Laboratoire Parole et Langage

Lors d’une interaction exolingue (Porquier, 1984), qu’elle soit en classe entière ou en cours particulier, en face à face ou en visioconférence, le locuteur le plus expert dans la langue a tendance à adapter son discours verbal au niveau de compétence linguistique (réel ou supposé) de son interlocuteur. Que se passe-t-il au niveau de la gestuelle pédagogique ? Le geste change-t-il aussi selon que l’on s’adresse à un locuteur natif vs à un non natif de la langue ? Et si oui, quels sont ces changements ?

Par ailleurs, à quoi sert la gestuelle de l’enseignant ? Remplit-elle des fonctions que la parole ne remplit pas ? Comment l’enseignant jongle-t-il avec les modalités à sa disposition ? Comment s’articulent la parole et le geste ? Sont-ils redondants, complétants voire même en contradiction ?

Telles sont les questions qui seront abordées dans cette conférence. Les études qui seront présentées se basent à la fois sur des corpus écologiques (corpus de classe) et des corpus semi-contrôlés (tâche d’explication lexicale) (Tellier, 2013).

MT Marion Tellier a obtenu son doctorat de linguistique à l’Université Paris 7 en 2006. Sa thèse était consacrée à l’impact du geste pédagogique dans l’enseignement-apprentissage des langues aux enfants. Depuis 2007, elle est maître de conférences en didactique des langues à l’Université d’Aix-Marseille et rattachée au Laboratoire Parole et Langage (CNRS) dans lequel elle co-dirige l’équipe Co-construction du sens : Intégration, Interface, Interaction (C3I). Mêlant ses deux domaines de recherche (la didactique des langues et les études de la gestuelle), elle travaille toujours sur le geste pédagogique et notamment sur sa mise en place chez les enseignants novices. Elle dispense de nombreuses formations sur le geste dans la classe de langue en formation initiale et continue d'enseignants.

 

 

 

 

 

 

Personnes connectées : 1